Quels sont les avantages de travailler en intérim ?

L’un des avantages les plus séduisants de l’intérim est bien évidemment le salaire. Notamment avec la prime de précarité que l’employé touche en fin de contrat. Mais d’autres contrats temporaires comme de contrat à durée déterminée (CDD) permettent également de bénéficier de cela. Alors quels avantages particuliers offrent un contrat d’intérim ?

Entre diversification de l’expérience professionnelle, possibilité de travailler pour de grandes boites et CDI éventuels, la liste des côtés positifs du travail en intérim est longue.

La rémunération dans le cas d’un intérim

Lorsqu’on dit à une personne qui travaille en intérim que son travail est précaire, elle ne devrait pas le prendre au sens propre du mot. Parce que derrière la précarité existe aussi beaucoup d’attention, notamment de la part du législateur.

L’intérim, l’avantage des primes de fin de contrat

En qualité de contrat précaire, l’intérim donne droit à une indemnité de fin de contrat s’élevant à 10 % de la rémunération brute qui a été versée pendant toute la durée du contrat, cliquez ici pour plus d’infos. Dans le cas de certaines entreprises, des conventions ou accords collectifs prévoient des primes beaucoup plus élevées. Vu que l’intérim est renouvelable, plusieurs contrats peuvent se succéder.

De plus, une autre indemnité est aussi versée pour compenser les congés payés auxquels les employés sont censés avoir droit. Ce qui fait un gros chiffre en termes de prime pour l’employé, quand on sait qu’il touche déjà un salaire équivalent à celui des employés occupant le même poste

L’intérim, attention particulière du législateur

Même en cas de rupture à l’amiable du contrat d’intérim, la prime de précarité est toujours due, peu importe si parmi les termes de la rupture à l’amiable figure le renoncement à ses droits par l’employé. Et pour comprendre jusqu’à quel point va l’attention du législateur pour les employés en situation intérimaire, il faut préciser que cette prime n’est pas due si l’intérim aboutit à un contrat à durée indéterminée.

Cela peut à priori sembler triste, mais au fond c’est intéressant, parce que l’employé a la possibilité de passer à l’étape supérieure.

La ligne étroite entre intérim et CDI

L’intérim est un marché de l’emploi en plein essor. Et dans certains cas, il se transforme en CDI soit par le biais de l’entreprise ou de l’employé.

L’intérim, les avantages du droit de travail

Lorsque cela ne vient pas de l’entreprise, le travailleur intérimaire a sa possibilité de demander une modification de son contrat de mission en CDI. Il existe pour cela de nombreux motifs. Par exemple, si un intérimaire voit son contrat renouvelé plus d’une fois sur une période supérieure à 18 mois pour la même structure, ledit contrat peut être requalifié en CDI.

Et cette procédure est également envisageable lorsque l’entreprise utilisatrice ne respecte pas certaines dispositions inscrites dans le code de travail.  Le plus souvent, il n’est pas nécessaire d’en arriver là. Car la plupart des entreprises savent valoriser les perles rares.

L’intérim, source de talents pour les entreprises

En effet, de plus en plus d’entreprises se servent de l’intérim pour recruter en CDI. Et pour cause, les personnes qui travaillent avec des agences d’intérim ont à leur actif un éventail de compétences, et cela séduit les entreprises. Car quelques fois, ces dernières n’ont pas les ressources internes nécessaires ou simplement ne peuvent pas s’occuper de l’étape du recrutement.

Que ce soit pour une raison ou une autre, l’intérim est l’opportunité pour les employés de démontrer leurs compétences tout en faisant croitre leur expérience. D’autant plus que certaines entreprises utilisent cette mission en guise de période d’essai : raison de plus pour se retrousser les manches.

Tandis que l’employé gagne en expérience, l’employeur de son côté met à l’épreuve son aisance sur son poste de travail et sa capacité à s’intégrer à l’équipe. Et bien même lorsque l’entreprise va être réticente, le contrat à durée indéterminée d’intérim a aussi bon vent. Encore appelé CDII, il donne l’opportunité à l’employé de se faire recruter directement par l’agence d’intérim. Il est alors considéré comme un véritable chargé de mission au sein de l’agence.

 

Conclusion

Le travail en intérim présente de nombreux avantages tant pour l’employeur que pour l’intérimaire. C’est un statut bien encadré par la loi malgré le caractère précaire qu’on lui prête. Ainsi, cela permet d’éviter des abus.