Les punaises de lit sont des insectes à la fois nuisibles qui font principalement leur invasion dans la literie. Très discrètes par leur petite taille, de 7 mm tout au plus, ces espèces passent inaperçues dans la chambre, et se manifestent généralement pendant la nuit, dans l’obscurité. Leur présence laisse donc les occupants d’un logement dans l’incertitude, ce qui leur permet de continuer d’infester, même tout un immeuble. Il faut savoir diagnostiquer la présence des punaises de lit pour pouvoir choisir un traitement adapté pour les éliminer. Quelques indices vous permettent de détecter ces nuisibles.

Des démangeaisons et sensations de brûlure au réveil

Les punaises de lit font leur invasion pendant la nuit. Elles s’attaquent aux humains en suçant leur sang sous un effet anesthésiant. La victime ne s’en rend donc pas compte durant son sommeil. Les signes alarmants se révèlent uniquement au réveil, lorsque des démangeaisons et des boutons rouges apparaissent. Dans des cas plus graves, notamment pour des sujets plus sensibles, les conséquences de la morsure se manifestent par des sensations de brûlure, et des inflammations.

Il est difficile de constater le passage des punaises de lit, car elles ne laissent pas de traces de morsures. Il est possible de confondre les boutons à ceux provoqués par les piqûres de moustiques, ou les morsures de puces. Afin de choisir le traitement punaises de lit le plus adapté, il faut savoir distinguer les signes qu’elles laissent sur la peau.

  • Les boutons rouges sont souvent disposés en rangées ;
  • Les petites enflures cutanées sont groupées, rondes, et de petites dimensions ;
  • Des tuméfactions mineures apparaissent quelques heures après la morsure. Elles se manifestent souvent au niveau des jambes, du dos, du cou, des bras ou de la poitrine.

Des traces de présence des punaises de lit dans la literie

La literie est l’endroit préféré des punaises de lit pour se cacher. Une fois leurs morsures constatées sur la peau, il faut scruter tous les recoins du lit et du reste des zones sombres de la chambre à coucher. Les différents indices qui permettent de justifier leur présence sont :

  • Les traces de sang de leur sang lorsqu’une « victime » les ont écrasé accidentellement pendant la nuit ;
  • Des taches d’excréments noirs sur les draps ou dans une autre partie du lit (surmatelas, sommier, ou autres) ;
  • Des rangées de traces blanchâtres indiquant la présence de grappes d’œufs ;
  • Des insectes écrasés sur le lit, sans que cela soit des puces, ni des cafards.

Des présences dans différents recoins de la chambre à coucher

L’obscurité de la chambre à coucher pendant la nuit constitue une condition favorable pour les punaises de lit de fonder leur abri. Pour les localiser en toute efficacité, il faut scruter la literie ainsi que tous les recoins de la chambre. Il est même plus vigilant de penser à les localiser dans les autres pièces de la maison à l’abri de la lumière.

Les endroits favoris des punaises de lit sont :

  • Les creux de livres ;
  • Les fissures de murs ou les interstices des parquets ;
  • Les coins de meubles (étagères ; dessous et angles de tables)