L’isolation d’un plafond a pour but de réduire la transmission de fortes températures de l’extérieur vers l’intérieur. Lorsque ce processus est réussi, les factures de chauffage et de climatisation sont allégées. D’autre part, c’est un moyen efficace pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Un projet d’isolation thermique doit prendre en compte les contraintes climatiques du lieu où se situe la maison. Car la maison doit être passive, en d’autres termes, vous procurer de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été.  De ce fait, isoler le plafond une cave, d’un grenier ou d’un étage possède des contraintes particulières ainsi que des astuces pour les finitions.

Isoler le plafond d’une cave ou d’un garage

Généralement pendant l’hiver, la cave et le garage ont tendance à vite se refroidir. C’est pourquoi il est nécessaire de ventiler et d’isoler ces pièces pour prévenir les problèmes d’humidité en faisant appel à une entreprise d’isolation. Pour la cave, l’on va prioritairement utiliser des plaques isolantes (PIR, PUR, XPS ou EPS). Et s’il y a un nombre important de tuyaux de canalisations sur le plafond, projeter du polyuréthane va permettre de combler les trous.

A défaut des plaques, l’on peut aussi utiliser la laine de verre et de roche. Pour ce qui est du garage, il suffit de poser des rouleaux isolants si les chevrons sont apparents. A défaut, l’on peut se servir de panneaux isolants.

Isoler le plafond d’un grenier

Lorsqu’un toit est mal isolé, environ 25 % de la chaleur s’échappe de la maison. Certains greniers sont utilisés comme une remise. Dans ces cas, il est possible d’isoler le sol. Mais si un grenier est aménagé en pièce d’habitation, l’isolation du plafond est plus adaptée.

Lorsque le toit est incliné, on utilise de la laine minérale. Mais en cas de préférence pour l’isolant en laine de verre ou de roche, il est nécessaire de remplir l’espace entre les chevrons comme dans le cas d’une cave. Et pour que le pouvoir isolant de la couche soit élevé, une épaisseur d’environ 15 à 20 cm est nécessaire.

En général, l’espace entre les chevrons n’est pas suffisant pour une telle opération, c’est pourquoi il est conseillé de poser de nouveaux chevrons de façon croisée. Il faut toujours couper la laine minérale avec 1 cm de plus que la distance entre les chevrons. Concernant la laine de verre ou de roche, celle-ci est compressible et reste bien rangée entre les chevrons.

Ensuite il faut appliquer un pare-vapeur au-dessus de l’isolant. Certains isolants comme les matelas à languettes sont déjà pourvus d’un pare-vapeur. Il en existe pour des épaisseurs comprises entre 6 et 22 cm, tandis que les largeurs vont de 35 à 60 cm. Il suffit de les agrafer sur le devant des chevrons et d’attacher les joints avec un ruban adhésif.

Isoler le plafond situé entre deux étages

L’isolation d’un plafond situé entre deux étages est un peu plus complexe qu’il s’agisse d’une chambre à coucher, d’une cuisine ou d’un living. On effectue ce genre de travaux non seulement pour des raisons thermiques mais aussi acoustiques (pour réduire les bruits).

En général, si les bruits sont trop importants, vous devez commencer par rabaisser le plafond. C’est possible de le faire en posant sous le plafond existant, un plafond autoportant ainsi que du matériau isolant. Pour cela, l’on a le choix entre ouate de cellulose, PUR et laine de verre ou de roche pour ne citer que ceux-ci.

D’autre part, vous pouvez injecter de la ouate de cellulose dans l’espace compris entre le sol et le plafond. Cela nécessite de faire des trous à ces endroits. Cependant, ce procédé n’est efficace que pour les bruits de l’air, tandis que pour les bruits de contact, une couche d’isolant épaisse ferait mieux l’affaire.

Et pour ce qui est des finitions, le plafond tendu est un exemple déménagement simple à réaliser. De plus, vous avez la possibilité de la personnaliser à volonté. Résultat, l’intérieur de votre maison va être calme, chaud ou frais en fonction du temps et avec un plafond joliment décoré.

Conclusion

En observant scrupuleusement ces étapes, vous pourrez fournir une isolation parfaire de votre plafond de l’intérieur. Bien entendu, il s’agit d’éviter au maximum le bricolage et si vous avez des doutes sur vos capacités, il est préférable de faire appel à un professionnel de l’isolation.